Le Noël protestant

Trois cultes traduisent le Noël des Eglises protestantes : la nuit, l’aube et le matin de Noël.

En 1560 les protestants se refusent à représenter la nativité par une crèche comme les catholiques, ils préfèrent de loin la tradition du sapin de Noël.

Pour les protestants, le sapin de Noël symbolise le paradis d’Adam et Eve et la connaissance du bien et du mal. Pour la petite histoire, on raconte que Saint Boniface (né en 680), moine évangélisateur allemand de la fin du VIIème siècle, voulait convaincre les druides germains que le chêne n’était pas un arbre sacré. Il en fit donc abattre un. « En tombant, l’arbre écrasa tout ce qui se trouvait sur son passage à l’exception d’un jeune sapin ».

 

Dès lors, l’histoire s’est développée et Saint Boniface aurait, par la suite, qualifié ce pur hasard de miracle, et déclaré que « désormais, nous appellerons cet arbre, l’arbre de l’Enfant Jésus. » Depuis, en Allemagne, on plante de jeunes sapins pour célébrer la naissance du Christ.

Laisser un commentaire